Colloque

41e Journées de l'Association d'Économie Sociale

8 septembre 2022 - 9 septembre 2022
Économie sociale et Crises du XXIe siècle

La récession de 2020 est inédite, par son ampleur et par sa nature. La crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19, après quelques errements, a suscité des décisions de protection des populations et de confinement. Par effet mécanique, elles ont amené la récession dans un monde où les conséquences de la précédente crise financière de 2007-2008 n’ont pas pu être encore contrebalancées par une reprise économique vigoureuse.

Alors que les fragilités économiques de la crise de 2007-2008 continuent de hanter la stabilité politique et sociale partout dans le monde et poussent de nombreux pouvoirs politiques vers des solutions conservatrices, la pandémie parcourt le monde en suivant les grandes lignes d’échanges commerciaux et humains. Elle soulève des questions économiques proches de celles qui existent depuis les années 1970. Ces réflexions portent sur les conditions de stabilité et de croissance d’un capitalisme en évolution sur la vague libérale puis néo libérale. Elles impliquent aussi une réflexion sur l’économie du champ social et sur les politiques sanitaires et sociales. De façon "inédite", le début de la pandémie a marqué le primat du sanitaire sur l'économique : les gouvernements ont accepté de bloquer la vie économique pour préserver la santé.

Grand événement social mondial, cette pandémie marque, au grand dam de certaines forces économiques, le choix politique de placer l’économie en arrière-plan des préoccupations de gouvernance partout dans le monde. Elle marque aussi la fin des seuils de la régulation économique européenne assise sur le retrait de l’Etat et les approches néo libérales. Dans les années 90 et 2000, l’Etat a été superviseur à travers des politiques économiques d’austérité (politiques monétaires conservatrices, limitation des déficits budgétaires et des dettes publiques, libéralisation des marchés financiers, etc.). Face à la récession, la Banque Centrale Européenne a ouvert les vannes du crédit aux gouvernements qui portent les soutiens et les mesures d’urgence, la Commission européenne soutient des plans de dépense publique d’une ampleur inégalée, sans que cela puisse présager une quelconque modification réelle de la perception que les décideurs publics et les milieux économiques ont du fonctionnement de l’économie et des besoins de la société. Les pratiques inaugurées en 2020 annoncent-elles une hausse provisoire de la part des dépenses publiques dans les PIB ou une reconfiguration de l’Etat social ?

Appel à communications

L'appel à communications est ouvert jusqu'au 2 décembre 2021. Les projets de communication seront exclusivement soumis par voie électronique sur cette page.

Calendrier :

  • Jeudi 2 décembre 2021 : date limite de réception des projets de communication
  • Mercredi 22 décembre 2021 : réponse du comité scientifique aux auteurs
  • Jeudi 24 mars 2022 : date limite de réception des textes définitifs pour une éventuelle publication aux Presses Universitaires de Louvain, partenaire des 41e journées de l'AES.
Mis à jour le 30 septembre 2021